Équipe

Christian Lalive d'Épinay

Photo
Christian Lalive d'Épinay

Professeur honoraire, Dr en sociologie, Dr h.c., fondateur et ancien directeur du CIGEV, chercheur associé

Courriel
Site Web


Champs sociologiques

  • Les parcours de vie et la vieillesse
  • La vie quotidienne et le temps
  • Les loisirs et le travail
  • Culture et dynamique des sociétés industrielles
  • Récits de vie et méthodes qualitatives

Survol biographique

Christian Lalive d’Épinay (1938) a fait des études de sociologie et de théologie (réformée) aux Universités de Heidelberg, Paris et Genève; c’est de cette dernière université qu’il obtient la licence dans ces deux disciplines, ainsi que le doctorat en sciences économiques et sociales, mention sociologie (1972).

Les années sud-américaines (1964-1971)

Après deux ans d’assistanat en sociologie à Genève (au bénéfice d’une bourse de jeune chercheur du FNS), il répond à une invitation du Conseil Œcuménique des Eglises pour concevoir et réaliser et diriger un programme de recherches sur les mouvements évangéliques en Amérique latine. Il réside au Chili de 1965 à 1968 puis en Argentine jusqu’à la fin de 1970. Ses travaux sur le phénomène du pentecôtisme, en particulier son ouvrage El Refugio de las Masas, publié en espagnol (1968), anglais (1969) et brésilien (1970), constituent la référence originelle des études sur les mouvements pentecôtistes et charismatiques en Amérique latine. En Argentine, il s’intéresse également aux églises issues des migrations internationales.

De retour en Suisse, il synthétise ses travaux sud-américains dans une dissertation doctorale intitulée Religion, dynamique sociale et dépendance. Le protestantisme en Argentine et au Chili, thèse soutenue en 1972 (thèse honorée d’un prix de la Société académique de Genève). Il est nommé professeur assistant au Département de sociologie et professeur associé à l’Institut Universitaire d'Etudes du Développement (dont il assumera la codirection intérimaire en 1974, suite à la mort accidentelle du directeur).

L'Université de Genève et la réorientation des recherches (à partir de 1971)

En 1975 cependant, du fait des dictatures qui s’installent au Chili et en Argentine (les exemplaires restants de El Refugio furent brûlés dans les grands autodafés de 1973-74 organisés par les militaires chiliens), il estime ne plus pouvoir retourner dans ces pays et décide de recentrer ses recherches sur l’Europe. Il s’intéresse alors à quelques-unes des grandes mutations socioculturelles qui taraudent les sociétés industrielles avancées:

  • les transformations du travail et de ses valeurs
  • le déploiement du temps libre et des loisirs
  • l’avènement de la vieillesse et les parcours de vie.

Depuis lors, son parcours académique est plus linéaire et classique, avec diverses prises de responsabilité (voir plus bas).

La création et le développement du Centre interfacultaire de gérontologie (1990-...)

Dans les années 1980, prenant acte des limites épistémologiques qu’impose le découpage disciplinaire du champ scientifique, alors que les phénomènes humains et les grands problèmes de société sont de nature transdisciplinaire, sensible également à la nécessité d’inscrire la recherche dans la durée à travers la création d’observatoires, avec quelques collègues de diverses facultés il s’engage dans la création du Centre interfacultaire de Gérontologie (CIG) dont il devient le premier directeur (1992-2000).

Rattrapé peu à peu par son dernier sujet de recherche (parcours de vie et vieillesse), il atteint l’âge de la retraite en 2003 et se voit alors décerner par l’Alma Mater le titre de professeur honoraire. Il poursuit depuis lors ses activités scientifiques dans le cadre du CIG. (Voir «recherches», ci-dessous)

En 2004, en reconnaissance de l’ensemble de son activité scientifique (plus particulièrement pour sa contribution à l’étude des mouvements religieux en Amérique latine d’une part, à celle de la vieillesse et des parcours de vie de l’autre), l’Université Laval (Québec) lui a décerné son doctorat honoris causa.

Responsabilités et missions

Au sein de l'Université de Genève

Professeur ordinaire dès 1980

Directeur du Département de sociologie (1978-1983)

Président de la Section des sciences sociales (1983-87)

Fondation et direction du Centre interfacultaire de gérontologie (CIG; 1992-2000)

Dans la cité

Création (1971) et co-direction (1971-75) (avec Chuck Harper et Gilbert Rist) du Centre Europe-Tiers Monde (CETIM): centre d’information et de documentation sur les relations entre la Suisse et le Tiers-Monde. Membre du Conseil directeur (1975-1980)

Vice-président de la commission «personnes âgées» du Conseil de l’Action sociale du Canton de Genève (1990-1996)

Membre du Conseil de la Fondation Christophe Eckenstein pour l’étude des relations entre la Suisse et le Tiers-Monde; membre (1980-1988) puis président (1988-1998) de son comité de patronage

Président de la commission chargée par le Conseil d’Etat du canton de Genève de la création de l’Espace Rousseau dans la maison natale de l’écrivain et penseur genevois (1996-2002). L’Espace Rousseau a été inauguré par les Autorités du Canton le 28 juin 2002, date anniversaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau.

Sur le plan fédéral

Membre de la commission d’expert du Programme National n. 15 (Nouvelles technologies et humanisation du monde du travail), FNRS (1984-1990)

Membre de la Commission de Recours en matière de recherche et de publication, Département fédéral de l'Intérieur (1984-1987)

Membre du Conseil national de la recherche, Fonds national suisse pour la recherche scientifique (FNS), en charge de la sociologie et de la science politique (1989-2000),

Membre de la Commission suisse pour l’Unesco, Département fédéral des affaires étrangères (1988-1993)

Président de la 3ème Commission fédérale sur la vieillesse (1989-1995)

Sur le plan international

Vice-président (1982-1985, puis président (1985-1988) de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF), dont il est actuellement président d’honneur

Membre étranger du Fonds National Belge pour la Recherche Scientifique belge).

Invitations

Professeur invité aux Universités: Catholique de Santiago, nationale de Santiago (Chile), nationale de Lujan (Arg.), de Paris I, de Paris V, de Louvain, de Liège, de Lausanne, autonome de Barcelone, à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales, Paris et à la Facultad latinoamericana de Ciencias Sociales (FLACSO, Buenos Aires)

Visiting professor aux universités: de Toronto, de Californie à Berkeley (UCFB), de Californie à San Francisco (UCSF), Southern California University, Duke (NC), Maryland.

Publications

Voir le document joint.

Recherches

Swilsoo: Swiss Interdisciplinary Longitudinal Study on the Oldest Old (1994-2008)

Swilsoo est une recherche au long cours sur la grande vieillesse, les trajectoires de vie et de santé, les formes d’aménagement de la vie quotidienne, les modes de régulations des événements typiques, les réseaux d’entraide et de soutien. Swilsoo bénéficie depuis son début du soutien du FNS.

Direction et premier requérant responsable: Chr. Lalive d’Épinay.

» Description et publications

CEVI: Changements et événements dans le cours de la vie
Cambios y eventos en el curso de la vida
Une étude internationale: Argentine, Canada (Québec), Mexique et Suisse

La recherche CEVI porte sur la perception des changements aux différents âges de la vie adulte, et sur l’articulation entre les trajectoires individuelles et les changements sociétaux. La comparaison internationale permet une interrogation sur les dimensions anthropologiques des parcours de vie (ses éléments relativement invariants) d’un côté, sur l’impact différentiel des contextes sociétaux de l’autre. Recherche actuellement en cours dans quatre pays.

Coordination internationale et direction pour la Suisse: Stefano Cavalli et Christian Lalive d’Épinay

» Description et publications

Publications dans l'archive ouverte

 

Chercheuses et chercheurs associé·e·s