Vivre – Leben – Vivere (VLV)

La deuxième vague de VLV

Pourquoi répéter cette étude cinq ans après? Quels sont les apports d’une telle approche?

L’objectif de cette répétition est d’obtenir une vision dynamique des trajectoires de vie au fil du temps. Il sera alors possible d’identifier quels sont les changements survenus durant les cinq dernières années: changements dans les relations avec l’entourage, amélioration ou diminution du bien-être, etc.

Cette approche est dite longitudinale. Elle doit permettre de mieux saisir les enjeux de l’avancée en âge pour la santé mais aussi des ressources matérielles et sociales, ainsi que les modes de vie des retraités.

De nouvelles questions reflètent en outre l’avancée des connaissances et questionnements scientifiques. Elles viennent compléter les précédents résultats sur plusieurs thématiques.

Pourquoi la participation des personnes déjà interrogées en 2011 est-elle cruciale?

Les réponses des personnes aux différentes vagues de l’étude nous permettent de mieux saisir les changements dans les conditions de vie des seniors. Pour répondre aux questions portant sur le changement, des données obtenues de manière répétée à plusieurs intervalles de temps, auprès des mêmes personnes, s’avèrent nécessaires. Cela permet d’identifier quels sont les changements importants rencontrés durant les cinq dernières années, et dans quelle mesure ces changements sont communs ou différents entre les personnes.

Les chercheuses et chercheurs s’intéressent également aux modes de vie des retraités. Ils peuvent vouloir savoir, par exemple, si certains événements ou certaines ressources (matérielles, sociales, etc.), à un moment donné, influencent les situations individuelles cinq ans plus tard.

Par ailleurs, les résultats obtenus par la recherche ces dernières années ayant permis d’avancer dans la compréhension des conditions de vie des seniors, de nouvelles questions se posent désormais. Cela implique l’ajout de nouvelles parties dans les questionnaires de VLV2, dont les réponses seront analysées de manière croisée avec celles issues de la répétition de la première vague.

Pour poursuivre ces objectifs de recherche, la participation des personnes interrogées en 2011 est cruciale: il n’y a qu’elles qui peuvent nous aider à saisir les changements liés aux années qui passent!

La deuxième vague de VLV, en pratique

La deuxième vague de VLV, qui démarre en janvier 2017, vise donc à interroger les mêmes personnes que celles ayant participé à la première vague afin de répondre à des questions identiques à celles de la première vague ainsi qu’à de nouvelles. La participation se déroule en deux parties: tout d’abord, la personne remplit seule un premier questionnaire envoyé par courrier à son domicile. Puis un second questionnaire est rempli avec un enquêteur (de l’institut de sondage LINK), lors d’un rendez-vous.

Problématiques et questions de recherche

  • Qu’est-ce qu’impliquent cinq ans de plus dans la vie d’un homme ou d’une femme de 65 ans et plus résidant en Suisse?
  • Comment évolue l’état de santé?
  • Les ressources et besoins matériels changent-ils?
  • Comment les pratiques sociales et les liens sociaux se transforment-ils?
  • À quel moment des parcours individuels les changements sont-ils les plus importants?
  • Toutes et tous ont-ils les mêmes moyens de faire avec le temps qui passe?